Séries Gundam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Séries Gundam

Message par Le Loup le Mar 27 Aoû - 1:36





"Ils sont cinq. Cinq jeunes et fougueux pilotes, recrutés parmi les meilleurs pour libérer les colonies de l'espace du joug de leurs oppresseurs:
Heero, le plus déterminé; Duo, drôle et charmeur; Trowa le plus mystérieux; Quatre, doux et sensible et enfin Wufei, le plus solitaire.
Ils sont aux commandes des armures mobiles Gundam, robots aux capacités exceptionnelles.
Dans leur combat pour la liberté, ces cinq courageux pilotes et leurs armures sont soutenus par Relena. Tous ensemble ils œuvrent pour faire régner la Paix dans la Galaxie."

C’est sur ce texte d’intro que s’ouvre la première série Gundam que je vais vous présenter :

Gundam Wing

Gundam Wing a été la première série Gundam qu’il m’ait été donnée de voir. Je me souviens encore de la toute première image qui a suffi à elle seule à me donner le goût à la fois des mangas et des Gundams en particulier : le Deathscythe qui tranchait ses adversaires à la vitesse de l’éclair… Ah, memories…

Enfin, bref.
Gundam Wing fait partie des « vieilles » séries Gundam, puisqu’elle a commencé en 1995, contrairement aux deux autres que je vous présenterai qui sont sorties bien après 2000.

Il est vrai que les dessins et la musique peuvent éventuellement avoir mal vieilli, mais c’est sans compter les génériques qui sont, à mon goût, encore géniaux : Just Communication et Rythm Emotion. On ne peut cependant pas nier que le graphisme reste tout de même pré-2000.

Scénario : comme dit dans le texte d’intro, il s’agit d’une guerre d’indépendance. Les humains ont colonisé l’espace, mais les colonies restent soumises militairement à l’Alliance Terrestre et décident donc d’envoyer 5 machines de guerres pour briser l’alliance et garantir leur indépendance lors d’une opération appelée Opération Meteor. Autour de tout cela vont se lier intrigues politiques et familiales pour rendre le tout un peu plus compliqué et voilà en gros le scénario de Gundam Wing.
On y remarquera cependant une certaine réflexion sur la guerre et la paix, présente dans beaucoup de séries Gundam. Ici, il s’agit du paradoxe que présentent les Gundam : ils sont les armes qui garantiront la paix. Leur simple existence est donc paradoxale.

Mais Gundam Wing ne serait pas aussi accrocheur si ce n’était pour ses personnages très attachants. Avant d’aller plus loin, deux remarques :
- Les pilotes de Gundam sont cinq et ont été nommé sans la moindre subtilité : Heero (Le son Yi correspond à 1 en chinois et sûrement en japonais), Duo, Trowa, Quatre et Wufei (Wu = 5 en chinois).
- Gundam Wing est un truc… gay. Ça m’arrache le cœur de le dire mais force est de constater que c’est vrai. On a quoi… trois présences féminines à tout casser : une attardée, un garçon manqué et une vierge complexée. À côté de ça, les pilotes sont tous assez beaux, à la fois forts et parfois doux… bref…

Les personnages, donc :

Heero Yuy

Personnage principal, pilote du Wing Gundam. D’origine japonaise, il est le stéréotype standard du soldat parfait. Il ne se concentre que sur sa mission et fera tout pour l’accomplir dans l’incognito le plus complet, même au détriment de sa propre vie. Il possède une résistance physique et mentale hors du commun et survit même à une chute quasi-libre depuis un building, environ du vingtième étage. Cependant, la série va le voir évoluer et devenir un peu plus humain (mais vraiment juste un peu).
Sa machine, le Wing Gundam, est une arme polyvalente. Elle introduit le principe de Mobile Armor (MA) à la série. En effet, le Wing possède deux formes : humanoïde (MS) et avion de chasse (MA), qui lui permet de se déplacer encore plus vite. Il possède également deux fusils lasers à la puissance de feu phénoménale et deux sabres lasers. Il s’agit je dirais d’un standard pour le Mobile Suit du personnage principal.

Duo Maxwell

C’est le perso attachant par définition. Ce jeune voleur d’origine américaine est aux commandes du Deathscythe Gundam, ou « Le Gundam qui s’appelait le Dieu de la Mort ».  En effet, ce robot presque entièrement noir se bat avec une faux laser et possède sur terre une vitesse très élevée. Et comme si le tout n’était pas assez flippant, il possède également un système de brouillage qui le rend indétectable au radar. Cependant, contrairement à ce que peut laisser paraître sa machine, Duo est le genre déconneur, drôle et, comme dit dans l’intro, charmeur. S’il y a une damoiselle en détresse dans le coin, une connerie à faire, vous pouvez compter sur lui, du moment que la mission est accomplie, il pourra faire le détour.

Trowa Barton

Pendant très longtemps mon personnage préféré, ce français émo a reçu le Heavyarms Gundam, véritable forteresse mobile, équipée en tout ce qui se fait en matière d’attaque à distance, allant de mitraillette surboostée aux missiles à tête chercheuses. En raison de son imposant arsenal d’armes à feu, le Heavyarms est vulnérable en combat rapproché où il ne peut utiliser qu’un petit couteau caché sous son bras.
Trowa est un garçon très mystérieux aux nerfs et aux réflexes d’acier. Il ne s’ouvre presque à personne et, bien que ce ne soit pas toujours aussi évident que pour Heero, il garde bien la mission en tête. Son agilité se répercute sur la manière dont il pilote sa machine, allant même jusqu’à lui faire faire des acrobaties en plein combat.

Quatre Raberba Winner

Comme vous l’avez deviné, ce jeune blondinet aux yeux bleus est d’origine… arabe, bravo. Il est lui aussi assez typé : il a horreur de la guerre et s’excuse même à chaque fois qu’il tue quelqu’un. Quatre est originaire d’une riche famille et a décidé de recevoir le Gundam Sandrock malgré l’avis de son père. Cependant, ce dernier a engagé 40 de ses soldats et leurs armures mobiles pour protéger son fils. Quatre n’est donc presque jamais seul.
Pour revenir un moment sur le Sandrock, il s’agit d’un MS se battant principalement avec deux énormes faucilles. Il possède également un fusil, mais Quatre ne semble pas l’utiliser tant que ça.

Wufei Chang

Dans les stéréotypes, après le soldat, le déconneur, l’émo et le tout doux, voici le chinois ! Wufei, comme tout bon stéréotype de chinois, est versé dans les arts martiaux et possède un fort sens de l’honneur. Extrêmement misogyne, il considère que la place des femmes et des faibles n’est pas sur le champ de bataille et n’aura de cesse de chercher un combat à sa hauteur.
Son Gundam, le Shenlong Gundam, qu’il a affectueusement surnommé Nataku, possède de puissants lance-flammes au bout de ses bras extensibles, faisant ainsi penser à deux dragons. Il possède également une lance laser pour les combats rapprochés.

Relena Dorlian/Peacecraft

Fille du ministre des affaires étrangères terrestres (donc entre la terre et les colonies), cette jeune fille a un sérieux grain. Lorsqu’elle rencontre Heero, le garçon lui promet de la tuer car elle connait sa vraie identité. Elle n’aura alors de cesse de chercher Heero à travers le monde pour lui rappeler sa promesse.
Bon évidemment, elle évolue en tant que personnage, s’assagit elle aussi et jouera un rôle majeur dans la série, puisqu'on apprend très vite qu'elle est l'héritière d'un royaume pacifiste : Sank.

Zechs Merquise

Le bras droit de Treize Kushrenada, le dirigeant des forces spéciales. Zechs est un pilote hors pair, diplômé de l’université des sciences militaires. Il rencontrera le Wing Gundam lorsque celui-ci entrera dans l’atmosphère et recevra plus tard le Tallgese, un MS capable de rivaliser avec les Gundam. Je ne développe pas plus, mais lui aussi jouera un rôle majeur dans l’histoire.

Treize Kushrenada

Aristocrate froid et calculateur, dirigeant des forces spéciales. Son but est de détruire les Gundam et ainsi d’assurer l’emprise de l’alliance terrienne sur les colonies. On devine qu’il a un intérêt supérieur derrière cet objectif.


Point sur les Gundam
Dans cette série, ce qui différencie les Gundam des simples Mobiles Suits sont, en plus de leur exclusivité, leur blindage en gundamium qui les rend très résistants. Certains possèdent cependant quelques ajouts, les rendant encore plus uniques : le mode MA du Wing ou le brouillage du Deathscythe.

Point sur la série en général
Comme je l’ai dit, Gundam Wing est tout de même une « vieille » série. Certains points ont à mon goût un peu mal vieilli, comme certaines armures mobile par exemple. On est également en droit de regretter le manque de profondeur de certains personnages qui, même s’il est très prononcé, n’en reste pas moins attachant (Wufei principalement).
Cependant, comptez sur Gundam pour mettre un peu plus que simplement des batailles. Au programme, un peu d’émotion, pas mal de surprise et quand même une sacrée morale !

_________________
"Those who do not appreciate life do not deserve life."
John Kramer

"À défaut d'être aimé, j'ai choisi d'être craint."
Finn Deroze, SILVER.
avatar
Le Loup
Scénariste-écrivain-chroniqueur

Masculin
Coq
Nombre de messages : 489
Age : 24
Localisation : Regarde derrière toi, au cas où...
Date d'inscription : 11/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séries Gundam

Message par Le Loup le Mer 4 Sep - 23:36

Diffusée en 2002 et sortie en 5 manga papiers, Gundam Seed est à ce jour ma série Gundam préférée avec sa suite, Gundam Seed Destiny, qui sera développée dans un autre post.
Il est normal que je cherche à vous faire partager ma passion, aussi voici la chronique remasterisée de Gundam Seed par Le Loup





Synopsis :
Ère cosmique 70. Un nouveau type d'humain a été créé: les coordinateurs, des humains en tout point supérieurs aux naturels. Ils ont créé de gigantesques colonies dans l'espace. Mais la plupart des naturels ne supportent plus ces coordinateurs et, lors de ce qui sera qualifié de Saint-Valentin sanglante, où plus de 200000 coordinateurs ont péri à cause d'un missile nucléaire terrien lancé sur une colonie, le conflict s'envenime et s'officialise.
Tous s'attendaient à une victoire rapide des forces terriennes, largement supérieures en nombres, mais ZAFT (Zodiac Alliance of Freedom Treaty, la bannière des coordinateurs) leur prouve le contraire en lançant des N-Jammer sur Terre. Effet: énergie nucléaire inutilisable. De plus, ZAFT a développé ce qu'on appelle des Mobiles Suit, ce qui permet une force de frappe phénoménale. Onze mois après le début des hostilités, on a donc un statut quo dans une guerre qui semble s'éterniser.

Semblant sortir de nulle part, un petit flash-back nous présente deux enfants, deux amis qui se disent au revoir:
"Ne t'inquiète pas , Kira. Les PLANTs (colonies) et la Terre ne se feront jamais la guerre."
"Oui."
Puis, le premier donne un oiseau-robot au dénommé Kira qui, quand il est parti, répète son nom:
*Asran...*

On retrouve alors notre héros: Kira Yamato, qui vit sur Héliopolis, une colonie appartenant à l'état neutre d'Orb, où Il y vit une vie tranquille avec ses amis, loin de la guerre.
Mais un jour, la colonie est attaquée et Kira se retrouve à aider un (une, d'ailleurs) capitaine des forces terriennes. En réalité, la colonie qui se disait neutre a développé des Mobiles Suits pour les forces terriennes et les forces de ZAFT veulent les voler.
Blessée, le capitaine ne peut empêcher un soldat de ZAFT de s'approcher pour les poignarder, elle et Kira.
C'est à ce moment que Kira, voyant à travers le casque du soldat, s'exclame:
"Asran!?"
Le soldat arrête alors son geste:
"Kira...?"


Comme vous avez pu le constater, j’ai simplement repris la synopsis que j’avais faite et je l’ai juste légèrement modifiée.
Ceci, entre autres, pour m’attarder un peu plus sur les personnages.

Kira Yamato

Personnage principal de la série. C’est un coordinateur qui vivait paisiblement parmi les naturels. Il est doux, sensible et n’aime pas se battre. Il est en revanche obligé de le faire s’il veut protéger ses amis à bord de l’Archangel, étant donné qu’il est le seul, pour le moment, à pouvoir piloter le Strike, le seul Gundam qui n’ait pas été volé par Zaft.
La série le verra énormément évoluer. Il reviendra plein de nouvelles convictions sur la guerre, les soldats et les armes.

Asran Zala

C’est donc le meilleur ami d’enfance de Kira. Engagé dans les forces spéciales de Zaft dirigées par Raw le Creuset et, au-dessus, par son père Patrick Zala, il est coordinateur lui aussi. Assez beau garçon, il n’aime pas spécialement tuer non plus mais n’aura aucun mal à le faire pour une cause qu’il estime juste.

Lacus Clyne

Fille du ministre Clyne du conseil des Plants (donc de Zaft), cette jeune chanteuse sera recueillie par l’équipage de l’Archangel (donc Alliance Terrestre) où elle fera notamment la connaissance de Kira. Douce et féminine, elle reste une fille intelligente et pleine de convictions pacifiques mais irréalisables.

Cagalli Yula Athha

Sur Héliopolis, lors de l’attaque, Kira rencontrera brièvement cette jeune fille qu’il sauvera. Qui est-ce ? Le fait est qu'elle semblait très au courant que la nation pacifiste d’Orb développe des Gundam sur Héliopolis. Souvenez-vous d'elle car elle ne tardera pas à refaire surface et à devenir un de mes personnages préférés.

Flay Alstar

Fille d’un haut militaire de l’Alliance, cette fille de bonne famille atterrira sur l’Archangel avec Kira et ses compagnons. Crush de Kira et de l’un de ses ami (Sai), elle aura d’abord du mal à accepter d’être défendue par un coordinateur avant de voir le bénéfice qu’elle pourra en tirer.

Maryu Ramius

Capitaine des Forces Terriennes qui a atterri un peu par hasard au commandes de l’Archangel, elle est très maternelle avec ses soldats et aura toujours dans l’idée de minimiser les pertes. Elle n’en reste pas moins une capitaine émérite qui sortira plus d’une fois l’Archangel d’une mauvaise passe.

Mu la Fraga

Capitaine lui aussi et pilote émérite de l’Alliance, il supportera le Strike à bord de son Moebius, un petit mobile Armor efficace contre les mobiles suits de séries mais risibles face aux Gundams. D’un naturel charmeur, il jouera le rôle du bon pote de Kira et supportera le garçon au travers de cette épreuve qui est de devoir prendre les armes.

Natale Bajirule

Second de Murrue Ramius, ce lieutenant est beaucoup plus professionnelle que son supérieur et rechigne à voir un civil, qui plus est un coordinateur, défendre un vaisseau de l’Alliance Terrestre mais devra faire face au fait que l’Archangel est perdu sans lui.

Raw le Creuset

Méchant masqué de Gundam Seed, il semble intéressé par Kira et Mu. Capitaine des forces spéciales qui ont volé les Gundams, il donnera la chasse à l‘Archangel et ne tardera pas à recroiser Mu, son némésis, sur le champ de bataille.

Nicol Amarfi

Mon perso préféré de la série Gundam Seed, ce jeune soldat de Zaft, membre des forces spéciales, a à peine quinze ans et déjà, il peut prendre en main un Gundam. Doux et sensible lui aussi, il n’aime pas la guerre mais a compris que les sacrifices faits sur le champ de bataille sont nécessaires pour la paix dans les Plants.

Yzak Joule

Membre lui aussi des forces spéciales et rival d’Asran, ce jeune garçon aime se battre. Très impulsif, il n’hésite pas à foncer dans le tas pour s’assurer la victoire. Il aura assez vite un compte à régler avec le Strike qu’il cherchera à abattre à tout prix.

Dearka Elseman

Dernier membre des forces spéciales à l’attitude assez cool, ce garçon semble considérer le champ de bataille comme un terrain de jeu. Toujours partant, avec Yzak, pour une bonne castagne, il taquinera occasionnellement Asran ou Nicol pour leur manque d’initiative.

Patrick Zala

Père d’Asran et très vite président du conseil de Zaft, il est assez radical quant aux méthodes à employer pour terminer la guerre et n’hésitera pas à employer tous les moyens pour s’assurer la victoire.



Voilà qui est fait pour les personnages. Passons maintenant aux machines. La série s’ouvre donc, vous l’aurez compris, sur le vol de quatre machines. Une seule y a échappée et est prise en main par Kira : le Strike.
À noter : les cinq machines présentées ici sont dites Gundam.

GAT-X105 Strike

Mobile Suit principal de la série piloté par Kira Yamato, ce Gundam est polyvalent grâce aux trois packs dont il peut être équipé.
L’Aile Strike est une machine très agile disposant de deux sabres lasers (beam saber), d’un fusil laser (rifle) et d’un bouclier.
Le Launcher Strike possède un fusil laser à la portée et à la puissance extraordinaire et un pack d’épaule comportant des missiles à têtes chercheuses et une mitraillette surboostée capable de percer le blindage des armures mobiles de série.
Le Sword Strike possède une immense épée qui peut couper dans les armures mobiles comme dans du beurre, un boomerang laser et un grappin qui peut lui permettre d’attraper l’ennemi pour le forcer à attaquer au contact.
Le Strike peut également combattre sans pack, mais ne dispose alors que d’un fusil, d’un bouclier et de deux couteaux qu’il porte toujours sur lui.

GAT-X303 Aegis

Reconnaissable à sa couleur et à ses épaules, cette machine pilotée par Asran est très rapide puisqu’elle peut se transformer en mobile armor (MA). Elle peut alors tirer un rayon type scylla, même sorte que le Launcher strike.
En forme MS, il dispose encore d’un rifle, d’un bouclier et peut utiliser jusqu’à quatre beam sabers : un pour chaque bras, un pour chaque jambe.

GAT-X207 Blitz

Pris en main par Nicol, la principale particularité du Blitz est celle de pouvoir utiliser le mirage colloïde. Il s’agit d’un brouillage qui lui offre une furtivité proche de 100%, mais au détriment de l’armure.
Au-delà de ça, la quasi-totalité de l’armement du Blitz réside dans son Trikéros, un bouclier qui peut faire rifle, beam saber, et qui renferme trois torpilles qui transpercent le blindage avant d’exploser. Sa main libre tient ensuite le Gleipnir, une sorte de grappin amélioré qui permet soit d’attraper, soit de transpercer.

GAT-X103 Buster

Ce Gundam bien nommé est piloté par Dearka. Contrairement aux autres, il ne possède pas de bouclier. Cependant, il dispose de missiles à têtes chercheuse et de deux gros canons, chacun avec au moins la puissance d’un rifle. Ils peuvent alors être combinés de deux manières : soit en tir de précision qui occasionne des dégâts sur une très longue distance, soit en tir de barrage qui couvre une vaste zone devant la machine.

GAT-X102 Duel

Il est celui qui a servi de prototype aux quatre autres et est de fait, armé assez légèrement. Cependant, son pilote, Yzak, parvient à en tirer toute la puissance avec ses deux beams sabers, son bouclier et son rifle, qui fait aussi torpille.



Point sur les Gundam
Là encore, pour cette série, il fallait quelque chose qui distingue le Gundam de la simple armure mobile.
Chaque Gundam ici présenté possède un blindage particulier dit Phase Shift qui lui permet de résister à la plupart des coups occasionnés par les MS de série. La Phase Shift puise en revanche dans une réserve d’énergie et lorsque celle-ci est épuisée, la Phase Shift se désactive, laissant la machine extrêmement vulnérable.
D’autres Gundam apparaîtront dans la série, dont la puissance résidera sur d’autres critères, mais pour les cinq machines citées plus haut, la Phase Shift est de rigueur.

Avis
Le scénario de Gundam Seed est bon. Assez peu de rebondissements, il est vrai, mais ceux qui sont présents ont le mérite de nous couper le souffle et de nous faire réfléchir. En effet, sans mener lui-même la réflexion, Gundam Seed nous pousse à nous poser des questions sur la guerre et plus particulièrement sur la surenchère. Jusqu’où peut-on aller pour s’assurer la victoire ? Tous les sacrifices sont-ils acceptables ?
Question musique, on est plus que servis. Les openings et endings sont en règle générale assez bons, malgré deux ou trois qui, à mon goût, font un peu tâche. Les OST en revanche, sont un sans-faute. Toute la gamme d’émotion y est présente. Car oui, Gundam Seed est une série très émotionnelle. On évolue dans un univers où la plupart des personnages sont tourmentés et doivent faire des choix. Ils sont humains, sensibles, et laisseront souvent leurs émotions prendre le dessus. J’avoue, moi, avoir eu les larmes aux yeux à plus d’une reprise.
Les dessins sont beaux, clairs, les yeux parfois un peu trop brillants, mais c’est le charme de Gundam Seed.
Question nana (quand même), on est aussi mieux servis que Gundam Wing, puisqu’il y en a pour à peu près tous les goûts, de même que pour nos amies filles, les mecs sont tous assez beaux.
Et en parlant des personnages, ils évoluent eux aussi au fil de la série. Bien sûr, Kira et Asran, les deux pierres angulaires du scénario, auront un choix à faire, mais ce n’est pas aussi rigide que ce à quoi on aurait pu s’attendre : ils ne sont pas les seuls à changer. La guerre va changer la mentalité de la quasi-totalité des personnages, et c’est en cela que Gundam Seed est une série richissime.

Conclusion
Gundam Seed est bien plus qu’une série Gundam. C’est toute une comédie (même une tragédie) humaine qui se joue devant nos yeux, le tout devant le décor flamboyant d’une guerre spatiale. Les gentils ? Les méchants ? Ces mots n’existent pas. Lorsque la guerre éclate, ces notions volent en éclat : les deux camps sont à blâmer et ce n’est que le vainqueur qui écrira l’Histoire.



À suivre : merci de m'avoir suivi et à bientôt sur Densetsu pour la suite : Gundam Seed Destiny !

_________________
"Those who do not appreciate life do not deserve life."
John Kramer

"À défaut d'être aimé, j'ai choisi d'être craint."
Finn Deroze, SILVER.
avatar
Le Loup
Scénariste-écrivain-chroniqueur

Masculin
Coq
Nombre de messages : 489
Age : 24
Localisation : Regarde derrière toi, au cas où...
Date d'inscription : 11/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séries Gundam

Message par Le Loup le Dim 22 Sep - 22:37

Deux ans après Gundam Seed, voici Gundam Seed Destiny!



Synopsis
Tout commence lorsque nous faisons la connaissance de Shinn Asuka, un Coordinateur qui voit mourir sa famille "sous ses yeux" lors de la première guerre (donc, Gudam Seed).
Deux ans après la première guerre, donc, des forces inconnues s'infiltrent dans une base de ZAFT pour y voler les mobiles Suits qui y ont été développés.
Shinn, désormais au commandes de l'Impulse, à bord du Minerva, est chargé de les récupérer. Mais ce vol ne faisait que marquer l’aube d'une nouvelle guerre qui dévastera la Terre. Et pour le prouver, des inconnus ont commencé à détourner le cadavre d'une colonie (Junius 7, la Saint Valentin Sanglante, vous vous souvenez?) pour la faire s'écraser sur la Terre (Mettez-vous en tête la taille de cette chose: capable de contenir 200000 habitants...).
Les vétérans qui ont été les artisans de la paix, vont peut-être avoir à reprendre les armes pour la protéger à nouveau.


Personnages

Remarque : Puisque l’intrigue de Gundam Seed Destiny se passe deux ans après Gundam Seed, vous vous doutez bien que l’on va retrouver tous les survivants de la première guerre. Aussi, pour des raisons de spoil, ne vais-je présenter ici que les nouveaux personnages.

Shinn Asuka

Soldat aux ordres de Zaft, Shinn est le personnage principal de Gundam Seed Destiny. Ayant vu sa famille, et plus particulièrement sa petite sœur Mayu, mourir sous ses yeux lors de la première guerre, Shinn voue une haine sans pareil à tout conflit, même s’il y prend part. Il voit la guerre comme une revanche personnelle, il se bat pour arrêter les atrocités.
Impulsif et colérique, Shinn manque encore de maturité et il lui arrivera de prendre des décisions qu’il regrettera (ou pas) plus tard. Malgré ce manque de maturité, il reste très déterminé dans son rôle de soldat.

Rey Za Burrel

Rey est l'ami de Shinn, lui aussi à bord du Minerva et pilote lui aussi. Contrairement à son partenaire, Rey est calme et posé. Il ait avec discernement lors des batailles et est dévoué corps et âme au président Durandal. Il sera souvent de bon conseil à Shinn pour lui éviter de foncer tête baissée dans la gueule du loup.

Lunamaria Hawke

Dernier pilote officiel du Minerva, Lunamaria est la touche féminine du fan-service, son uniforme en mini-jupe en faisant foi. Son tempérament oscille entre très professionnelle et très nunuche. Elle reste cependant un personnage très complet et attachant.

Meyrin Hawke

Sœur cadette de Lunamaria, elle occupe un poste de responsable des communications sur le Minerva. Toute aussi utile que sa sœur, elle a cependant cet avantage de pouvoir prendre assez vite des décisions, cependant très influencées par son état émotif.

Talia Gladys

Capitaine du Minerva, cette femme responsable est bien plus humaine que son uniforme ne le laisse paraître. Sans cependant être une mère pour ses soldats, elle peut comprendre que leur état physique ou moral ne leur permet pas forcément d’assumer telles tâches. Elle rechignera parfois à exécuter les ordres mais son sens du devoir prévaudra souvent sur ses émotions : les ordres restent les ordres.

Gilbert Durandal

Personnage très ambigu, Gilbert est le nouveau président des PLANTs. Calme, froid et quelque peu manipulateur, il mettra beaucoup de temps à s’ouvrir au spectateur. Il entretient cependant une relation avec Talia et semble très affectionner Rey.

Lord Djibril

Cet aristocrate calculateur et particulièrement inquiétant est le prototype de votre méchant de série James Bond. Il rappelle donc un peu Blofeld de la saga 007 et Treize, de Gundam Wing. Il est à la tête de la nouvelle organisation qui a orchestré le vol des Gundam : Blue Cosmos, qu’il cache derrière une société de vente et d’achats d’armes.

Néo Lornoke

Ce méchant masqué au passé surprenant est le chef de l’escadron Phantom Pain, celui qui a orchestré le vol des prototypes. Il ne prend que rarement part aux opérations, se contentant d’organiser et de superviser le tout, mais il reste un pilote hors-pair à bord de son Windam, un MS de série qu’il a légèrement customisé.

Sting Oakley

Premier membre de l’escadron Phantom Pain. Il est mature et réfléchi et agit comme le grand frère du trio. Très bon pilote, il est sérieux et sur le terrain, ce sera lui qui prendra les décisions stratégiques si personne d’autre ne le fait.

Auel Neider

Deuxième membre de Phantom Pain. Ce garçon est un sacré psychopathe. Passant de gamin gaffeur à tueur de sang-froid doublé d’une aisance avec n’importe quelle arme à feu, il reste cependant très impulsif. Il aime les champs de bataille et tue tous ceux qui sont sur son chemin.

Stellar Loussier

Ok, j’ai gardé le meilleur pour la fin. Stellar c’est juste MON perso préféré. Reconnaissable sur mon dernier dessin en date, cette fille est l’archétype même d’une psychopathe. En tant que jeune fille, elle est douce, naïve et, disons-le, un peu pas aidée (elle parle d’elle à la troisième personne). Mais donnez-lui une arme blanche et elle entre dans une folie meurtrière sans limite. Pilote hors-pair évidemment, elle agit donc par instinct plus que par raison et se mettra bien souvent dans des situations délicates dont Sting et Auel auront à venir la sortir.
Cependant, malgré sa propension inégalée à tuer, Stella devient totalement vulnérable lorsqu’elle entend le mot « mourir ». À ce mot, elle perd ses moyens et panique, ne contrôlant plus du tout sa machine.
Donc voilà, si vous reconnaissez dans cette brève description une amie à vous célib et mignonne, vous avez mon numéro ! ;D



Machines

Ici sont présentées les machines dites Gundam. En effet, les machines pilotées par Rey et Lunamaria ne sont que des customisation des Zaku, des unités de masse produites par Zaft, et que les deux pilotes ont eux-mêmes customisé.


Impulse Gundam


Comme vous pouvez le voir sur l’image, l’Impulse, à l’instar du Strike, possède trois formes qui modifient, en plus de son usage, sa couleur. Chaque pack, alors dit Silhouette, lui fournit une réserve d’énergie pour recharger un peu son Phase Shift. Mais le côté Lego de l’Impulse ne s’arrête pas là. En effet, l’Impulse Gundam est en réalité l’assemblage de trois packs : le Chest Flyer, qui compose la parte haute de l’Impulse, le Leg Flyer, la partie basse, et le Core Splender, petit avion piloté qui va assembler les deux autres parties. Ainsi, si une partie de l’Impulse est endommagée, il peut s’en séparer, la changer en vol et reprendre le combat. À cela se rajoute alors la Silhouette choisie :
Force Silhouette : Copie conforme du Aile Strike, le Force Silhouette fournit à l’Impulse une mobilité accrue et deux Beam Sabers.
Sword Silhouette : Équipée de deux énormes épées  qui peuvent être combinées en un seul double sabre, cette silhouette fournit aussi deux boomerang lasers pour assurer une certaine aisance lors du combat à distance et complète le tout par le Rifle présent par défaut sur le Chest Flyer.
Blast Silhouette : conçue pour les tirs puissants et longue distance, l’Impusle possède, dans cette forme, non seulement deux énormes canons à la puissance de feu démesurée, mais aussi deux batteries de missiles à tête chercheuses et une lance laser pour sécuriser ses combats de contacts.

Chaos Gundam


Pris en main par Sting, ce MS est assez polyvalent, disposant d’un Beam Rifle, de quatre beam Sabers à l’image de l’Aegis et de mitraillettes sur son bouclier. Il possède également sur son dos deux capsules éjectables pouvant tirer des missiles à tête chercheuses et des lasers, idéal pour attaquer l’adversaire de tous les côtés.
Le Chaos peut se transformer en MA, lui donnant ainsi une plus grand mobilité et également accès à un puissant tir à partir de sa tête, capable de trouer une colonie spéciale.

Abyss Gundam


Le Gundam d’Auel a été conçu pour le combat sous-marin. En effet, le mode MA est un submersible adapté au combat sous-marin. Il peut alors tirer des missiles dans quasiment toutes les directions, lui assurant une suprématie aquatique.
Son mode MS ne doit pas non plus être sous-estimé. Les deux grands boucliers reliés à ses épaules abritent en réalité une dizaines de rayons lasers qui peuvent être déchaînés d’un seul coup, en plus d’un puissant rayon sur son torse.
Loin d’être uniquement construit pour les combats à distance, l’Abyss possède également une lance laser qui lui assure une suprématie de portée sur les combats au corps à corps.

Gaia Gundam


Mon MS préféré et ce pour deux raisons. La première, vous l’aurez deviné, c’est parce que c’est Stellar qui est aux commandes. La deuxième, vous l’avez vu sur l’image, c’est que le mode MA du Gaia est un superbe loup avec des lasers pour ailes ! Excellant au combat terrestre, le Gaia est un MS orienté vers le contact. Il y possède une dextérité et une vitesse impressionnante et reste redoutable en combat malgré son arsenal réduit : un beam rifle, un bouclier et deux beam sabers.


Point sur les Gundam
Tout comme dans Gundam Seed, ce qui distingue un Gundam des autres MS reste le Phase Shift. On remarque cependant une plus grande tendance au MA chez les Gundam de début de série (3 sur 4 quand même…)



Avis
Pour ceux qui ont vu Seed et qui n'auraient pas spécialement aimé (déjà, c'est pas bien!), ça risque de paraître répétitif. Le coup des Mobiles Suits volés, l'Impulse est un copié-collé du Mobile Suit de Kira, le Strike....
Mais pour ceux qui ont aimé Gundam Seed (et c'est bien!), la série va être intéressante et faire découvrir une autre facette des personnages que l'on a connu (car oui, ils réapparaissent!).
Et pour ceux qui n'ont pas vu Seed et qui voudraient se lancer dans Destiny... non. ^^ Franchement, vous n'y comprendriez rien!
Même sur Gundam Seed Destiny reste une série très riche en émotion, on est en droit de regretter le manque d’évolution de certains personnages et une assez grande propension au cliché. Dès que le décor sera posé, vous aurez une idée de la suite des évènements et n’aurez sans doute aucune réelle surprise scénaristique, contrairement à Gundam Seed ou Gundam Wing.
Question OST, en revanche, la barre reste très haute. La plupart des musiques de bataille et d’émotion restent très honorables et les openings et endings restent très honnêtes.


Conclusion
Question série Gundam, Gundam Seed Destiny n’a rien de vraiment folichon : un scénario de guerre somme toute banal, une intrigue amoureuse prévisible bien que très émouvante, bref, une série pour ados. Mais question série Gundam qui suit Gundam Seed, Gundam Seed Destiny est un chef-d’œuvre. Aussi, même si vous n’appréciez pas les nouveaux personnages, vous avez toujours les survivants de la première guerre qui vivront leur histoire. Vous verrez leur réaction face à cette nouvelle guerre, les incompréhensions, les doutes, mais aussi vous comprendrez encore mieux leur point de vue.
J’ai beau en avoir peint, après relecture, un portrait très peu flatteur, Gundam Seed Destiny reste une série parfaitement agréable à regarder du début à la fin et croyez-moi, vous vous laisserez porter par les quelques rebondissements présents et la morale présente à la fin. Encore une fois, quelque chose d’agréable avec cette série, c’est qu’elle ne présente pas une vision manichéenne du monde : il n’y a pas le gentils d’un côté et les méchants de l’autre. Il s’agit juste de deux camps qui ne peuvent se comprendre bien qu’ils recherchent tous les deux la paix. C’est stupide, sans doute, mais n’est-ce pas là ce qui la rend si passionnante ?

_________________
"Those who do not appreciate life do not deserve life."
John Kramer

"À défaut d'être aimé, j'ai choisi d'être craint."
Finn Deroze, SILVER.
avatar
Le Loup
Scénariste-écrivain-chroniqueur

Masculin
Coq
Nombre de messages : 489
Age : 24
Localisation : Regarde derrière toi, au cas où...
Date d'inscription : 11/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séries Gundam

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum