Magial Pokaan (Magipoka)

Aller en bas

Magial Pokaan (Magipoka)

Message par Le Loup le Mer 23 Jan - 22:53

Magical Pokaan



Magical Pokaan est une série comique sortie au Japon en 2006 et qui traite de la vie quotidienne de quatre princesses du monde des Esprits (Neverland) dans le monde des humains : Yuuma la sorcière, Pachira la Vampire, Liru la Louve-Garou et Aiko l'Androïde.
Elle se compose de 15 épisodes d'une vingtaine de minutes chacun, racontant à chaque fois deux anecdotes de la vie des quatre princesses dans leur petite maison dans l'arbre.

Présentation des personnages
Elles sont quatre, les quatre princesses. Autant dire tout de suite que le fait qu'elles soient princesses ne sert strictement à rien dans l'histoire sinon à faire rêver les petites filles.

Yuuma, la sorcière. J'ai l'impression que c'est un peu elle la leader du groupe. Elle semble être la plus jeune. Elle est gamine, capricieuse et totalement ingénue. Ses sorts marchent une fois sur deux (et encore). Elle a un caractère très Magical Girl (si vous ne voyez toujours pas ce que je veux dire, je vous renvoie à l'excellente émission du Joueur du Grenier sur les dessins animés pour filles).

Aiko, l'Androïde. Contrairement à Yuuma, Aiko joue le rôle de la grande soeur du groupe. Plus posée que ses amies, elle est surtout aux fourneaux et aux tâches ménagères. Etant entièrement faite de métal, elle pèse très lourd (300 kilos, il me semble c'est dit à un moment).

Liru, la Louve-Garou. Plus bestiale, instinctive et survoltée, elle se rapproche un peu de Yuuma, mais avec le côté gamine en moins. C'est toujours une petite fille mais elle est bien moins capricieuse. Elle ne pense quasiment au'à manger et à l'instant présent. Petit ajout personnel : en tant que Loup Garou, elle se transforme non seulement à la vue de le pleine lune mais aussi à la vue de toute forme bien sphérique (CD-ROM, photo de la Lune), ce qui donnera lieu à de nombreuses situations autour de ça. À noter aussi que sa forme "Lupine" n'est pas un gros Loup mais au contraire un petit chiot tout mignon.

Pachira, la Vampire. La gothique du groupe, mais encore très soft. Pour des raisons de censure (je pense), on ne la voit jamais boire du sang, mais tout ce qu'elle buvra devant l'écran sera du jus de tomate. Elle peut déployer des petites ailes et voler avec. Elle est un peu plus calme que Yuuma et Liru et, comme cette dernière, elle ne peut pas s'empêcher de draguer tous les beaux mecs qui tombent à portée de main.



Avis

Bien sûr (?), la première chose qui m'a attiré dans cette série était la présence d'un Loup Garou femelle : Liru, qui, je dois bien l'avouer, est trop craquante.
Et c'est à partir de là que va découler toute la critique. La Louve-Garou est craquante, la Vampire est sexy, la sorcière est mignonne et l'Androïde adorable. Toute la série est décalée par rapport au synopsis.
Prenons par exemple l'intro du premier épisode : les filles apparaissent dans un cercle magique en mode démon, leurs yeux sont perçants et incertains. Ensuite le générique (assez beau, avouons-le), laisse deviner une ambiance dark-romantique doublé d'une teinte érotique peu subtile.
Et dès qu'on regarde l'épisode en lui-même, on se rend compte que les quatre filles sont des gamines, avec chacune leur caractère, certes, mais gamines quand même.

Après, la série n'est pas désagréable à regarder, au contraire. C'est relativement beau, assez plaisant et parfois franchement marrant. On a tous notre personnage préféré (je vous souhaite la Vampire ou la Louve-Garou parce que les deux autres...) et on apprécie la voir évoluer dans le monde des humains.
Cependant, cette série est un peu dérangeante. Concrètement, j'ai du mal à voir quel public ils ont cherché à viser. En effet, si l'ambiance, les dessins et les personnages peuvent faire penser à un dessin animé pour petits enfants, certains thèmes abordés sont clairement dérangeant (je ne me remettrai jamais de l'épisode où Liru échappe au viol métaphorique en mordant offscreen le phallus de son partenaire), sans compter qu'un épisode sur deux, elles se désapent et se retrouvent en sous-vêtements. Un autre épisode relate comment la sorcière a réussi à capter sans le savoir l'attention d'un public en invoquant un vent qui soulève sa robe (courte, évidemment) et laisse ainsi entrevoir sa culotte à toute une tripotée de pervers. Autant de sujets et de situations qui font que si j'avais une fille en bas âge, je ne la ferais peut-être pas regarder ça.

En conclusion, c'est une des séries les plus perchées que j'aie vue. Les persos sont attachants (au moins deux), mais on est en droit de déplorer l'absence totale de profondeur et les rares moments qui se veulent émotionnels sont ratés (en même temps, bonne chance pour faire une émotion sur dix minutes).
Une série qui se laisse regarder et qui peut être source de quelques fous rires !

_________________
"Those who do not appreciate life do not deserve life."
John Kramer

"À défaut d'être aimé, j'ai choisi d'être craint."
Finn Deroze, SILVER.
avatar
Le Loup
Scénariste-écrivain-chroniqueur

Masculin
Coq
Nombre de messages : 489
Age : 24
Localisation : Regarde derrière toi, au cas où...
Date d'inscription : 11/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum